Qu’est-ce que la Communauté de l’Amen

Qui en est le fondateur, la fondatrice ?

La Communauté de l’Amen a plusieurs co-fondateurs, co-fondatrices… Si elle est voulue de Dieu, alors c’est à Lui qu’il nous faut donner le titre de « Fondateur ». Puisse‑t‑Il faire advenir sa Volonté quelle qu’elle soit, Amen !

La démarche de fondation a débuté plus formellement en l’an 2003. Il y a des étapes de fondation… Il sera ici inutile d’en donner une description détaillée… Disons simplement ceci : le Seigneur a permis un chemin qui aura été l’occasion de vérifier le sérieux de cette fondation. À son école, la Communauté de l’Amen en ses membres co-fondateurs et co-fondatrices auront été solidement formés…

La Communauté de l’Amen a une identité clairement chrétienne catholique, en communion avec le pape, le Magistère, la sainte doctrine, etc.

La Communauté de l’Amen, petite pour le moment, doit être actuellement considérée comme « association de fidèles » si l’on doit s’en référer au Code de droit canonique – droit d’association reconnu d’emblée pour tous fidèles catholiques… Les communautés nouvelles débutent majoritairement ainsi… Précisons qu’à ce jour, nous n’avons aucune reconnaissance officielle de la part de l’Église[1]. Nous nous appuyons simplement sur le droit accordé d’emblée aux fidèles catholiques de se constituer en association de fidèles.

Si l’on y regarde maintenant de plus près, au niveau de la réalité vécue, la Communauté de l’Amen est une famille spirituelle qui s’apparente davantage à une véritable communauté ou institut de vie consacrée, avec un caractère mixte (hommes et femmes), et une mixité vocationnelle (des membres internes vivant dans le célibat consacré, telle la forme de vie religieuse classique, ainsi que des membres externes associés, regroupant différentes vocations, par exemple la vocation au mariage et à la famille). Concrètement, au sein du volet interne, des frères et sœurs vivent sous un même toit leur vocation religieuse dans le célibat consacré… Les lieux physiques de l’habitation commune sont évidemment disposés en conséquence. Dans la Communauté de l’Amen, au sein du volet interne, il y a la mise en commun des biens, telles les premières communautés chrétiennes (cf. Actes 2, 44-45).

La Communauté de l’Amen réunit « contemplation » et « action »… Chacun des deux aspects est vécu distinctement (temps alloué pour l’un[2] et l’autre aspect)… Et est également vécu en synergie : nous envisageons par ailleurs l’expérience contemplative au sein même de l’action apostolique. La nette dominante pour le volet apostolique (évangélisation) est donc l’occasion de vivre une certaine expérience contemplative. Il s’agit d’unir « Marthe et Marie » : faire des choses pour le service de Jésus, tout en demeurant avec Lui, à son écoute, en prière…

Plusieurs membres du volet interne ont acquis une formation de qualité dans les domaines de la philosophie et de la théologie (spiritualité, études bibliques, etc.)[3]. Plusieurs autres savoirs et compétences ont été également acquis au cours des années (c’est à découvrir !).

La Communauté de l’Amen, dans sa mission d’évangélisation (toujours nouvelle), a développé de l’expérience en formation, enseignement, prédication, témoignage, animation d’activités pieuses diverses, musique et chants, compétences liturgiques, accompagnement spirituel, etc. Tous publics, tout-un-chacun-e, est le « lieu » de notre appel ! Jeune et moins jeune, homme, femme ; dans les prisons, dans les écoles secondaires (lorsque cela était encore possible), dans une salle de classe universitaire, dans une soirée de prière (charismatique) ; etc. Bref, tous publics, tout-un-chacun-e, est le « lieu » de notre appel !

Tous les talents, dons et charismes que Dieu nous a donnés sont destinés à servir !

L’unité dans la différence complémentaire est une forte caractéristique qui nous définit… Il n’y a pas un « moule » unique, avec un risque de dépersonnalisation. Chacun-e est appelé-e à devenir un meilleur lui-même, une meilleure elle-même : selon les vues de Dieu, ainsi-soit-le !

En rappel de l’appel à la sainteté de toutes et tous, tout-un-chacun-e de manière unique, la Communauté de l’Amen a une dévotion particulière envers la Communion des saints, spécialement avec la fête de la Toussaint. À chaque année, c’est d’ailleurs là, le 1er novembre, qu’est la fête de la Communauté de l’Amen… C’est au sein de la Célébration eucharistique de ce jour que les membres renouvellent leurs engagements envers Notre Seigneur, en communauté.

La Communauté de l’Amen, un moyen et non une fin en soi, met en valeur une spiritualité commune aux traits caractéristiques spécifiques, afin de favoriser la sanctification de ses membres (voir la page intitulée « Spiritualité »).

___________________

[1]     La Communauté de l’Amen est à Dieu, pour Lui, en vue du bien des âmes : Il en dispose comme Il le veut ; Il en fait ce qu’Il veut ; à Lui son à-venir (ecclésial par exemple). Puisse uniquement sa Volonté s’accomplir en toute chose ! Amen !

[2]     À chaque jour, nous avons des temps consacrés à la prière personnelle et communautaire.

[3]     Des études universitaires de deuxième (maîtrise) et de troisième cycle (doctorat en cours, incluant certaines pauses…).

 

© Copyright 2017 – Jean-René Duchesneau, Communauté de l’Amen

Dernière modification: 28 juillet 2019